Historique

Les années 1930

EUROWATER a été fondé en 1936 au Danemark quand trois employés d’une laiterie de Jutlandic ont décidé de tenter une aventure commune dans le traitement des eaux. Th. Nansen Scherfig a été nommé directeur de gestion.

L’entreprise est mise sur pied modestement dans un appartement de la ville d'Aarhus et compte parmi ses premiers clients, de petites usines hydrauliques, des fermes et des blanchisseries. Dès la première année, la socièté devient agent exclusif d'un média de neutralisation appelée Magno ; ce média est toujours employé de nos jours. Dans le même temps, Th. Nansen Scherfig développe les unités de filtration, les filtres NS.

 Les années 1940

Au début de la deuxième guerre mondiale, EUROWATER déménage dans une grande maison, mais reste à Aarhus. La flotte des véhicules d’intervention se limite à seulement une voiture : une vieille Chevrolet démodée à gaz. Cette voiture a cependant livré des installations pour des usines d’eau potable dans toute la région du Jutland. Au lendemain de la guerre, les affaires se portent mieux et un grand journal danois, en mai 1945, décrit les compétences de l’entreprise depuis la consultation et l’analyse de l’eau jusqu’à l’installation d’unités complètes de traitement d’eau.

Les années 1960

En 1960, les 16 employés déménagent. De nouveaux bureaux, une station de régénération et un atelier d’assemblage sont construits. Le grand bâtiment de 830 m2 avait été préparé pour le développement industriel. En 1963, Th. Nansen Scherfig entre en contact avec la compagnie américaine Water Refining de l’Ohio qui cherche à s’établir sur le marché européen. Ainsi, la nouvelle société d'exportation EUROWATER est composée à parts égales de capitaux américain et danois. C’est l’opportunité d'automatiser les unités d'adoucissement qui voient le jour. Cette automatisation des adoucisseurs entraine alors une expansion en dehors du Jutland, dûe à une augmentation des blanchisseries. Une agence régionale est alors ouverte sur l'île de Sealand. EUROWATER s’établit également en l'Allemagne avec des bureaux à Hambourg et à Mannheim.

Les années 1970

Avec la crise pétrolière du début des années 70, les activités économiques se ralentissent. Cependant, EUROWATER peut proposer une unité automatique de déminéralisation qui est particulièrement appréciée sur les marchés d'exportation. Au milieu de la décennie, EUROWATER rachète les parts américaines, et la compagnie redevient ainsi à 100 % Danoise. Dans le même temps, des agences EUROWATER sont ouvertes en Suède et en Belgique.

Les années 1980

Dans les années 80, EUROWATER gagne une position stable sur les marchés d'exportation, et approximativement 75 % de la production part à l'exportation directe ou indirecte. Les unités se développent en taille et sont fournies avec les coffrets de commande entièrement électroniques. Pour son 50ème anniversaire en 1986, une unité nouvellement développée d'osmose inverse est présentée. En 1988, la filiale allemande se développe encore avec un bureau à Augsbourg et la filiale suédoise ouvre une nouvelle agence.

Les années 1990

Les années 90 sont la décennie de l'expansion ! Dans le début de la décennie, des agences sont établies en Tchécoslovaquie, qui seront scindées plus tard puisqu’en 1993, EUROWATER ouvre des agences en République Tchèque et en Slovaquie. En 1992, une filiale est établie en Autriche et l’année suivante en Pologne. Plus tard, EUROWATER s’associe à hauteur de 50 % avec une société de Danzig, et en 1996, une autre agence ouvre en Allemagne. EUROWATER détient par ailleurs 50 % de l’usine qui produit les réservoirs de filtres : Botax Eurotank Aps. Une agence aux les Pays Bas suivra en 1998.

2000

Botax Eurotank Aps change de nom et devient Eurotank A/S, également transformée en société privée à responsabilité limitée, elle est détenue maintenant à 100 % par Silhorko-Eurowater A/S.

2003

Jusqu'en 2003, la famille Scherfig est le propriétaire unique de Silhorko-Eurowater A/S. Mais en 2003, la propriété est divisée entre Erik Nansen Scherfig, Harry Viiala, Kurt Hufnagl, et Torben Buhl. Erik Nansen Scherfig est l'ancien propriétaire et directeur exécutif de Silhorko-Eurowater A/S, alors qu’Harry Viiala est le propriétaire et le directeur de la compagnie finlandaise HyXo Oy, qui est déjà le revendeur EUROWATER en Finlande. La gestion quotidienne est effectuée par Kurt Hufnagl et Torben Buhl. En 2003, les premières nanofiltrations voient le jour.

2005

En 2005, l'expansion des marchés d'exportation continue, et des filiales sont établies en Norvège et en France. La fabrication d'EDI commence et comme les unités de nanofiltration, elle rencontre un écho favorable sur les marchés d'exportation.

2007

Les ventes d’installations de traitement d’eau atteignent des records en 2007. Le chiffre d’affaire du groupe atteint plus de 38 millions d’Euros – ce qui était presque 15 % de plus que l'année précédente. Le développement et la tendance positifs règnent aussi bien chez EUROWATER que chez la plupart de nos revendeurs. À la suite de ce succès, nous augmentons la capacité de production de l'usine de Stilling qui a été une étape nécessaire afin de pouvoir offrir à nos clients des délais de livraison courts et fiables. En milieu d’année, une autre agence est ouverte en Hongrie. À la fin de l'année, EUROWATER est certifiée pour la vente d’installations de traitement d’eau de chaudières en Bielorussie.

2008

Silhorko-Eurowater A/S emploie 240 personnes, dont la moitié est basée au Danemark, au siège et à l’usine de montage, mais aussi sur Sealand et à l'usine Eurotank A/S. Le reste des employés travaille dans les agences d’EUROWATER partout en Europe.

Les technologies et les besoins des clients changent. Dans le cadre du développement continu de ses produits, EUROWATER travaille à l’introduction dans sa gamme de systèmes de commandes flexibles avec panneau opérateur intégré et PLC adaptés aux besoins du client, afin de moderniser sa vaste gamme de produits.

2008 voit aussi s’ouvrir l’agence de Kiev en Ukraine.

2011

EUROWATER fête ses 75 ans dans l'aventure industrielle !

2014

L'expansion de nos marchés à l'export progresse encore et nécessite l'ouverture de 2 nouvelles agences à Hudiksvall en Suède et Gdansk en Pologne.

 

EUROWATER : c'est aujourd'hui 340 employés répartis pour moitié sur les sites de production au Danemark et pour moitié dans les 23 agences européennes

 

Liens